Posnania crée par Maurice BANSAY, Apsys

apsys
Posnania à Poznan en Pologne est le plus grand centre commercial le plus innovant réalisé par le groupe Apsys. Son architecture est extraordinaire, design et novateur. Le centre commercial a été inauguré le 19 octobre 2016 à Poznan.

Un centre commercial multifonctionnel

Ce centre commercial est un projet de grande envergure de par sa grande taille mesurant 100 000 m² GLA pour 300 000 m² de surface de plancher. La zone commerciale dispose également 3 300 places de parking. Ce centre commercial dispose d’un hypermarché carrefour, 40 grandes et moyennes surfaces, d’un centre de loisirs de 25 000 m² comprenant 220 boutiques, 40 restaurants, d’un multiplex 8 salles avec écrans géants et d’une technique Dolby Atmos.

Les boutiques du centre proposent des produits de qualité comme les vêtements et accessoires de mode dernière tendance internationale. On y trouve même un étage où se concentre la vente de différents textiles de qualité et haut de gamme. En outre, les enfants peuvent jouer dans la zone de jeux et les grands peuvent profiter au jeu de billards ou de bowling ou faire de fitness ou une partie de piscine.

Une architecture innovante
Sa conception est hallucinante grâce à ses façades de verre, ses vitrines événementielles de 8 m de haut, de ses allées mesurant 14 m de large ou de ses toits ouverts. Ce centre commercial est bien aménagé avec de mobilières tendances et designs, des sols en marbre, des écrans géants… À l’extérieur du bâtiment, on peut admirer les terrasses, les fontaines, les jardins d’hiver et les passerelles.
Un centre commercial construit et géré de manière écologique
Le centre commercial Posnania a été construit dans le respect du développement durable. L’ensemble des matériaux de construction sont de matériaux écoénergétiques. Par ailleurs, la gestion du centre se fait également dans le respect de l’environnement : gestion de déchets et de réduction de pollutions, utilisation de technologies vertes, existence d’un endroit spécial pour les bicyclettes… Cette zone commerciale a même reçu la mention très bien du certificat BREEAM.

Des services hauts de gamme et uniques

À part les différentes enseignes proposées par le centre commercial, Posnania offre à ses clients un amphithéâtre pour une organisation d’événements culturels, des places publiques pour des représentations ou autres happenings.

Apsys a également pensé aux passionnées de la technique et a mis en place un service digital pour les clients très connectés. Les consommateurs peuvent accéder au réseau Wi-Fi du centre commercial pour la géolocalisation des boutiques, l’emplacement du parking ou la possibilité de paiements en ligne.
En outre, Posnania met à la disposition de ses clients de service de conciergerie, des conseillers shoppings personnalisés, achats mains libres, voituriers, le service de garde d’enfant…

Bref Posnania est un centre commercial multifonctionnel moderne et innovant qui met à la disposition de consommateurs les outils et les services nécessaires pour faciliter leur shopping. Il n’est pas seulement un endroit où faire ses achats, mais il est également un endroit pour faire plaisir toute la famille.

Comment débuter avec sa cigarette électronique ?

Vous venez d’acheter une cigarette électronique ? L’usage de celle-ci n’est pas si difficile comme vous le pensez, tout de même elle nécessite quelques apprentissages. Voici donc quelques conseils sur l’utilisation de la cigarette électronique pour pouvoir en profiter de celle-ci tout en économisant son temps et son argent.

 

La batterie :

 

Une nouvelle cigarette électronique est livrée avec une batterie préchargée, l’utilisateur n’a donc plus a la recharger lors de la première utilisation, il peut tout de suite s’en servir.

 

Pile de rechange et atomiseur :

 

La pile de rechange ainsi que l’atomiseur sont les deux éléments que l’on remplace assez souvent dans la cigarette électronique. Pour ne pas être ne panne d’e-liquide ou encore en manque de charge donc mieux vaut se préparer d’avance en ayant une pile de rechange ou encore de l’e-liquide sur soi.

 

Vapoter dans la voiture

 

Il est possible de vapoter dans sa voiture, pour éviter donc de mettre à plat sa batterie ou genre, le mieux c’est d’acheter un chargeur de voiture, ou un chargeur USB ou encore un passthrough USB. Tout de même, il faut savoir tous sur sa cigarette électronique avant d’acheter des accessoires pour celle-ci.

Avoir des stocks d’e-liquide

 

Ce conseil complète l’avant-dernier, pour ne pas se retrouver à court d’e-liquide, le vapoteur doit donc avoir régulièrement sur lui un ou deux flacons d’e-liquide de rechange. Il est à savoir qu’acheter un flacon d’e-liquide en effet est plus économique qu’acheter un cartouche prérempli.

 

Choisir une dose de nicotine inférieure

 

Pour un début avec la cigarette électronique, le choix d’e-liquide est essentiel. À savoir que chaque e-liquide contient différentes doses de nicotine : haute, moyenne faible et nul, au début mieux vaut donc choisir un modèle à faible dose de nicotine. Pour un fumeur qui procède à sevrage la dose devrait être proche de celle contenue dans la cigarette conventionnelle mais pour une personne qui compte juste se mettre à la cigarette électronique mieux vaut un e-liquide à faible dose voire nul de nicotine. Il ne faut pas aussi oublier qu’au fil du temps il faudra changer d’e-liquide pour ne pas en avoir marre.

 

Inhalation de la vapeur :

 

Pour ce faire il faut prendre une grande bouffée mais d’une manière lente avec un long mais lent souffle donc pour que la vapeur soit immense. Les bouffées courtes en effet ont tendance à inonder l’atomiseur d’où la vapeur produite dans ce cas est faible.

 

Garder votre pulvérisateur au propre

 

Au bout de plusieurs séances, l’atomiseur peut être bouché par divers composants de l’e-liquide d’où pour éviter cela, l’utilisateur doit donc nettoyer fréquemment son atomiseur. Il faut également remuer plusieurs les atomiseurs pour éviter que celui-ci se bouche.

 

Éviter le goût de brûlé

 

Avant de commencer à vapoter, il faut déposer quelques gouttes d’e-liquides directement sur la tête de l’atomiseur ou encore de la bobine, puis laisser celui-ci se reposer quelques minutes après son remplissage. Cette technique permet en effet à la mèche ou encore la bobine de l’atomiseur d’absorber totalement le liquide et éviter le goût de brûlé.

Est-il envisageable d’arrêter de fumer ?

Nous connaissons beaucoup de gens qui cessent de fumer en utilisant divers appareils, mais il existe aussi des gens qui cessent de vapoter c’est-à-dire qui quitte la cigarette électronique. Nous savons tous que la cigarette électronique peut aider un fumeur à arrêter de fumer tout comme les gommes ou encore les patchs mais il ne faut pas oublier les effets secondaires de celle-ci. En outre, nous avons besoin de plus de temps mais aussi d’études pour prouver que la cigarette électronique est vraiment plus sûre que la cigarette conventionnelle.

 

La cigarette électronique entraîne deux formes de dépendance

 

 

La cigarette électronique bien que nombreuses personnes s’en servent est considérée comme étant un produit du tabac. Les fumeurs qui comptent réussir leur sevrage tabagique doivent donc choisir d’autre moyen mis à part les cigarettes électroniques s’ils veulent se libérer totalement de l’addiction au tabac. Selon Bertrand Dautzenberg, pneumologue et président de l’Office français de prévention du tabagisme, la cigarette électronique est la version électronique moins dangereuse de la cigarette conventionnelle, les risques pour la santé sont réduits. L’e-cigarette est donc 100 à 1000 fois dangereuse que le tabac, mais il contient des produits toxiques mais aussi addictifs. Tout ça pour dire que la cigarette électronique est donc une solution de moitié pour se libérer de la dépendance au tabac. L’e-cigarette entraîne deux dépendances : la dépendance à la nicotine lorsque l’on choisit les e-liquide contenant 0 à 20 mg de nicotine, mais aussi la dépendance au geste, car avec la cigarette électronique l’on conserve le geste du fumeur. Nombreux pensent que la cigarette électronique est la meilleure alternative à la cigarette conventionnelle mais en effet avec un e-liquide qui contient une forte dose de nicotine l’on ressemble à un fumeur qui termine un paquet de cigarettes par jour.

La cigarette électronique n’est pas totalement malsaine

 

 

Conseiller à des gens d’arrêter immédiatement de vapoter ne serait pas vraiment raisonnable du fait que ce n’est pas le fait de vapoter qui est malsain mais c’est le fait d’absorber de la nicotine par le biais de la cigarette électronique. Mais tout de même si vous parvenez à réussir à ne plus toucher à votre dispositif électronique durant une journée tout entière ce serait extraordinaire. Dans d’autres cas, le mieux c’est donc de réduire la fréquence d’utilisation de la cigarette électronique, ou si le fait d’arrêter ne vous plaît pas essayer juste de modérer le taux de nicotine que vous inhaler dans la vapeur de votre cigarette électronique. Pour conclure donc, pour un fumeur cesser de vapoter pourrait faire renaître l’envie de fumer d’où le mieux c’est de réduire de temps en temps la dose de nicotine que l’on inhale sans arrêter. Mais lorsque vous pensez avoir totalement oublié ce que c’est que de fumer une cigarette électronique, pensez à arrêter aussi l’utilisation de la cigarette électronique car avec des conséquences sur la santé encore floue cette dernière peut être à l’origine d’autres maladie.

 

L’e-cigarette est-il bon pour la santé ou nuisible?

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"La recherche a indiqué que les e-cigarettes aident les gens à ralentir leur consommation de tabac. D’ailleurs, une étude en Octobre 2014  a montré que six mois de vaping conduit 21% des participants à cesser de fumer les cigarettes traditionnelles, avec un supplément de 23% réduisant de moitié. Les e-cigarettes sont maintenant utilisés à peu près deux fois plus souvent que les gommes de nicotine réglementés par le gouvernement, les pastilles, et les correctifs à travers l’étang.

Des niveaux élevés de formaldéhyde cancérogène dans l’e-cigarette

Pendant ce temps, le ministère de la santé publique de Californie a déclaré que les e-cigarettes sont une menace de santé publique. Une étude réclamée montre des niveaux élevés de formaldéhyde cancérogène trouvés dans l’e-cigarette, augmentant potentiellement le risque de cancer de la durée de vie de 5 à 15%. L’American Lung Association a également exposé sa crainte des conséquences possibles sur la santé associées à l’utilisation des e-cigarettes non réglementés avec près de 500 marques différentes, 7700 arômes différents et vastes niveaux de nicotine.

Cigarettes électroniques : utiles pour aider les gens à réduire la fumée

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Quand il vient à l’e-cigarette, il y a ceux qui plaident pour les avantages et il y a ceux qui expriment les inconvénients. Il n’y a pas de réponses claires, mais il y a eu des théories et des idées à travers le fait que les cigarettes électroniques peuvent être utiles dans une perspective de réduction des méfaits pour aider les gens qui fument déjà sur les cigarettes et qui ont eu du mal à quitter effectivement à descendre leurs cigarettes. Comme mentionné précédemment, les e-cigarettes ne sont pas toutes mauvaises. Ils semblent aider les gens qui essaient d’arrêter de fumer des cigarettes traditionnelles et freiner leur dépendance au tabac, ce qui conduit au chirurgien général de dire que nous pourrions éventuellement utiliser ces appareils dans des manières ciblées.

Bref, les e-cigarettes étaient aussi efficaces que les timbres de nicotine pour aider les gens à se débarrasser de leur habitude de fumer pendant au moins six mois, prouvé même sur le site cigaroff.com.

La cigarette électronique : toujours inexploitée mais populaire

La cigarette électronique: qui ne connaît pas ce dispositif qui nous permet d’inhaler de la vapeur non de la fumée tout comme avec la cigarette conventionnelle. Nombreux se servent de celle-ci actuellement pour arrêter de fumer mais il y a aussi ceux qui l’utilisent pour le plaisir, juste pour s’amuser à inhaler de la vapeur parfumée. Mais il y a encore beaucoup de choses que l’on ne connaît pas sur ces appareils à savoir leurs risques ainsi que leurs effets à long terme.

 

Beaucoup de questions tournent autour des cigarettes électroniques

 

 

Beaucoup de questions se posent au sujet de la cigarette électronique dont les risques potentiels de celle-ci sur la santé, la quantité de nicotine ou encore d’autres produits chimiques potentiellement nocifs que l’on inhale lors de l’utilisation, les avantages apportés par chacun des produits qui la compose etc. mais à part tout cela, l’on se demande aussi si ces dispositifs peuvent conduire les jeunes à essayer d’autre produit dérivé du tabac dont la cigarette conventionnelle qui est assez connu pour être à la cause de plusieurs maladies nocifs voire fatales même. C’est donc la raison pourquoi la FDA a tenu trois ateliers publics pour permettre à tous les utilisateurs de cigarette électronique de savoir ce qu’ils utilisent, plusieurs commentaires aussi ont été regroupés. À l’heure actuellement, il n’existe pas vraiment de loi interdisant la vente de cigarettes électroniques il n’y a donc pas vraiment de réglementation pour ces produits, seules les cigarettes électroniques utilisées à des fins thérapeutiques sont réglementées.

Qu’est-ce que la cigarette électronique cache-t-elle ?

 

Comme l’on l’a déjà évoqué tout à l’heure, les questions tournant autour de la cigarette électronique sont encore très nombreuses, or les réponses sont insuffisantes voire inexistantes. Tous les utilisateurs de cigarette électronique utilisent donc un produit qu’ils ne connaissent pas encore mais qui leur permet juste d’arrêter de fumer. Bien que nombreux affirment que la cigarette électronique est moins nocive que la cigarette conventionnelle, rien ne nous confirme que les produits qu’elle intègre sont inoffensifs. Jusqu’à maintenant donc des rapports venant des utilisateurs de cigarette électronique pour juger cette dernière. Certains utilisateurs ont remarqué quelques changements au niveau de leur santé depuis qu’ils ont utilisé la cigarette électronique. Quelques rapports affirment que cette dernière peut être à l’origine de pneumonie, d’insuffisance cardiaque congestive, de désorientation, d’hypotension et bien d’autres problèmes de santé. Bref, nous ne pouvons pas encore confirmer tous ceux-ci faute de preuves car les personnes ayant affirmé être atteintes par ces maladies n’ont pas donné beaucoup d’informations. Tous ceux-ci donc pour dire qu’il faut faire attention lorsque l’on vapote car le produit que l’on utilise est encore source de nombreuses questions.

 

Explorer les avantages et les inconvénients de l’e-cigarette

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Tout d’abord, nous avons des études qui soulèvent des préoccupations au sujet de ce que la vapeur de l’e-cigarette contient réellement. Des études ont montré diverses substances cancérigènes dans la vapeur de nicotine et à la fois non-nicotine des e-cigarettes, dont certains se trouvent aussi dans les cigarettes classiques, mais d’autres sont uniques à des e-cigarettes. Nous avons également des études qui montrent des effets à court terme comme l’inflammation et la diminution de la fonction pulmonaire immédiatement après vaping. La question est, ce qui pourrait être l’effet de l’inhalation de ces substances cancérigènes pendant 20 ans? Et que dire des effets de la vapeur de seconde main? Nous ne savons tout simplement pas.

Les préoccupations sur les e-cigarettes

Nous nous sommes posé des questions similaires dans les années 1930 et 1940 environ concernant les cigarettes classiques, et nous sommes évidemment fatigués de faire des hypothèses sur la sécurité et la répétition de ces erreurs. Donc, il y a un risque pour la santé à long terme du potentiel. Suivant ce que nous appelons la théorie de la passerelle, l’idée ici est que les e-cigarettes sont un produit en apparence anodin, et en tant que telle, ils pourraient agir comme une passerelle pour les jeunes qui commencent à fumer. Comme les jeunes sont attirés avec des choses comme les bonbons aromatisés, ils deviennent accros à la nicotine de l’e-cigarette, et le souci est qu’ils finiront par passer aux cigarettes conventionnelles. La prochaine grande préoccupation est que l’utilisation des e-cigarettes pourrait annuler les avantages de l’interdiction de fumer dans les lieux publics. En interdisant de fumer à l’intérieur, nous avons fourni un nouveau stimulant pour les gens qui essayent d’arrêter de fumer, et en forçant les gens à aller pour de longues périodes sans nicotine, ces lois ont aidé à sevrer les gens de cigarettes. Permettant à tout moment l’accès à la nicotine d’e-cigarettes pourrait annuler ces avantages. La dernière préoccupation a trait à la réglementation. Actuellement, il n’y a pas de régulation de comment et où les e-cigarettes sont produits, et ce contrôle de la qualité est en place. Non seulement nous avons entendu des e-cigarettes explosés et de brûlés les gens, mais précédent, le travail a suggéré qu’une proportion élevée de produits d’e-cigarette est étiquetée comme «sans nicotine» mais contient effectivement de la nicotine.

Le côté positif de l’e-cigarette

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Qu’en est-il du côté avantage? Ceci est le côté du débat que nous appelons souvent l’argument de réduction des méfaits. L’idée ici est que nous reconnaissons qu’il pourrait y avoir certains cancérogènes de bas niveau dans la vapeur, mais les e-cigarettes ne peuvent pas être aussi nocifs que les cigarettes classiques, donc s’ils aident quelqu’un à arrêter de fumer, ils doivent fournir un avantage net. Pour l’efficacité, les e-cigarettes étaient mieux que le placebo pour atteindre à quitter à la marque d’un mois, mais cet avantage est fané par les trois et six marques de mois. Par la marque de six mois, seulement 7% des utilisateurs ont réussi à arrêter de fumer des cigarettes, et ce fut semblable avec les effets du placebo et des timbres de nicotine. D’autre part, les études de sécurité ont indiqué des effets secondaires plus graves avec les e-cigarettes qu’avec les timbres de nicotine.

En fin de compte, ce que nous avons besoin est la preuve scientifique de la sécurité et l’efficacité des e-cigarettes comme une aide pour cesser de fumer. Une fois que nous avons cela, ils peuvent être approuvés, réglementé comme un dispositif de distribution de médicaments, et les cliniciens peuvent les prescrire aux patients qui pourraient bénéficier le plus. Si la preuve est assez forte comme indiquée sur le site cigaroff.com, les ministères provinciaux de la santé pourraient même couvrir leurs coûts, comme ils le font avec d’autres aides pour cesser de fumer.

« Blu » une des meilleures marques de cigarette électronique

L’industrie de la cigarette électronique est actuellement en pleine croissance, ceci depuis la baisse des ventes de cigarettes classiques au profit des cigarettes électroniques. Nombreuses sont les marques qui sont assez populaires sur le marché de la cigarette électronique, mais lorsque nous faisons nos recherches, nous tombons assez souvent sur la marque « Blu », mais qui est-ce et qu’elle est son atout face à d’autre marques.

 

Bien choisir sa cigarette électronique pour bien réussir son sevrage

 

 

Avant de parler de la marque « Blu » et de ces cigarettes électroniques nous allons d’abord parler des cigarettes électroniques et de ce qu’elles sont en réalité. La cigarette électronique est un dispositif électronique qui libère une vapeur résultant de la combustion d’un e-liquide sous l’effet d’une batterie. La cigarette électronique selon plusieurs est la meilleure alternative à la cigarette conventionnelle et est moins dangereuse que cette dernière. Pour procéder à un sevrage tabagique, nombreux se servent donc d’une cigarette électronique, mais il est à savoir qu’au début, il ne faut pas utiliser une cigarette électronique quelconque qui au lieu d’aider à se libérer de la dépendance au tabac renforce notre envie de fumer. La marque « Blu » est en effet la marque qui nous arrive tout de suite en tête lorsque l’on parle de cigarette électronique car une fois que l’on tape « cigarette électronique » dans la barre de recherche de notre navigateur, l’on tombe tout de suite sur cette marque, mais qui est-elle et qu’est-ce qu’elle propose.

Blu offre deux variétés de cigarettes électroniques avec plusieurs saveurs au choix de l’utilisateur

 

« Blu » est une marque de cigarette électronique classé parmi les meilleures ; la marque propose deux types d’e-cigarette donc un rechargeable intégrant un réservoir Blu ou encore une cartouche de saveur, et l’un jetable qui est pré rechargé et a jeter une fois que la cartouche à liquide est vide. La cigarette électronique de « Blu » dispose donc d’un signal LED de couleur bleue qui s’allume une fois que la cigarette est activée, le vapoteur peut donc aspirer. L’autonomie figure parmi les points forts de la cigarette électronique de Blu car avec une batterie puissante, le vapoteur peut réaliser un grand nombre de bouffées avant de devoir recharger son appareil. La marque Blu dispose aussi d’une gamme d’e-liquide (pour les cigarettes électroniques rechargeables bien sûr), l’utilisateur aura l’embarras du choix. Ces e-liquides sont donc fabriqués par la firme elle-même avec des ingrédients locaux ou importés. Les gens qui se servent de la cigarette électronique désirent en effet inhaler de la vapeur non de la fumée qui a bon goût et qui n’affecte pas l’estime de soi. Blu offre donc cette opportunité à ces utilisateurs.

 

Les cigarettes électroniques et l’empreinte environnementale

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"L’e-cigarette n’est peut-être pas un sujet plus important que l’environnement et l’avenir de nos enfants. Ceci est trop évident dans l’inondation récente de l’intérêt sur la réduction de notre empreinte environnementale, grâce à la menace du changement climatique, et l’effet de serre ainsi d’autres polluants. À une époque où le virage vert est appliqué à toutes les facettes de la vie moderne, il est peu surprenant que la question a été longuement débattue dans la communauté de fumer. Pendant de nombreuses années, les effets nocifs du tabagisme, les cigarettes ou analogiques, étaient une conséquence reconnue et inévitable. Mais récemment, l’innovation de la cigarette électrique a donné aux fumeurs une option plus saine, et a prétendu être plus respectueuse de l’environnement, donc, un produit convivial. Les fumeurs peuvent désormais profiter de la sensation de la nicotine sans nuire à l’environnement. Les détracteurs de l’e-cigarette ne sont pas d’accord que ce nouveau produit va nous aider à laisser une empreinte écologique plus petite, mais les partisans sont de tout coeur en désaccord. Le débat fait rage en plus d’informations qui entre en jeu. En ce qui concerne l’environnement, y-t-il vraiment une différence entre fumer analogiquement et cigarettes électriques? 

Le problème : les cigarettes traditionnelles et l’environnement

Il est bien documenté qu’environ 5,5 milliards de cigarettes analogiques sont produites dans le monde chaque année. Ce nombre surprenant signifie que chaque personne sur la planète pourrait fumer plus de 785 cigarettes chaque année, et, malheureusement, une telle grande quantité se traduit par une quantité importante de mégots de cigarettes jetés. Quand un mégot de cigarette jeté est mal, il finit le plus souvent par être lavé ou soufflé dans l’approvisionnement en eau, où des produits chimiques de la saturation des rejets toxiques sont détenus dans le filtre. Ce processus néfaste a été scientifiquement prouvé pour avoir des conséquences dévastatrices sur la vie aquatique et aviaire qui confondent les mégots de cigarettes pour la nourriture et sont empoisonnés par les produits chimiques.

Les mégots de cigarettes : non biodégradables

Il semble y avoir beaucoup de débats sur la définition de biodégradable, mais le terme, tel que défini par la communauté scientifique, est appliqué à la matière qui peut être décomposé par des organismes vivants, comme les bactéries. Même si cela prend 12 ans pour un mégot de cigarette à briser, parlant au microscope, les restes et les produits chimiques toxiques restent beaucoup plus longtemps.

Avantages environnementaux de cigarettes électriques

Les polluants que nous parlons ici fomentent plus de mal que de la brume de fumée vue sur de grandes villes, mais sont des composés connus ammoniac-toxiques, l’acétone, l’arsenic, le formaldéhyde, le goudron et le monoxyde de carbone, pour ne nommer que quelques-uns. Ces produits chimiques pathogènes libérés par les cigarettes analogiques menacent non seulement l’environnement, mais la santé humaine par la fumée secondaire. En revanche, les cigarettes électroniques ne libèrent pas de produits chimiques de fumée secondaire dans l’atmosphère. Grâce à la vaporisation de la nicotine liquide, l’e-cigarette libère le gaz de la nicotine, de l’eau, et le propylène glycol (PG). L’eau et la nicotine, de toute évidence, sont des gaz naturellement présents dans l’atmosphère, et le PG est un composé organique et principalement composé de carbone, un autre trouvé naturellement, biologique et chimique. Deuxièmement, l’absence de cigarettes analogiques signifie une absence de mégots de cigarettes, l’élément numéro un de la plupart de litière dans le monde. Comme un avantage supplémentaire, les cigarettes électroniques permettent à l’utilisateur de réduire, réutiliser, recycler. La plupart des cigarettes électroniques peuvent également être nettoyées et réutilisées en remplaçant simplement la vapeur avant chaque utilisation, et quand elle est prête à être éliminée, l’e-cigarette peut être recyclé, avec piles, téléphones, et autres déchets électroniques. 

Inconvénients environnementaux de cigarettes électriques

Un argument commun découlant des adversaires de cigarettes électroniques est que les usines doivent produire de l’e-cigarette nuisible. En d’autres termes, la pollution de l’air émise par leurs usines emporte sur tout un bon potentiel que les cigarettes électroniques le font. En réponse, les promoteurs d’e-cigarette soulignent que, dès maintenant, les compagnies de cigarettes électroniques louent de l’espace de l’usine pour rendre leur produit efficace. Un autre point soulevé contre l’e-cigarette est que la pollution de cartomizers mal disposés et des batteries serait tout aussi mauvaise, sinon pire, pour l’environnement comme des filtres de cigarettes analogiques. Les partisans d’e-cigarettes reconnaissent ce danger, mais contre, en soulignant qu’il est illégal de jeter des piles au lithium-ion … après tout, une très petite quantité de toutes les batteries dans le monde finissent comme litière.

La solution

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Le débat sur les avantages environnementaux de cigarettes électroniques fait rage, que les partis des deux côtés cherchent une meilleure compréhension de la façon dont nous pouvons mieux protéger notre planète. Comme le sujet de l’environnement et l’avenir de nos enfants ne peut jamais être pris trop à la légère, les scientifiques doivent être approfondis afin de découvrir les effets à long terme de l’analogique contre les cigarettes électroniques, mais de nouvelles études prometteuses montrent que l’e-cigarette prend une longueur d’avance. D’autres améliorations doivent être apportées pour assurer que l’e-cigarette va continuer à laisser une petite empreinte environnementale lorsque la demande croît dans l’avenir. Avec une rapidité surprenante, les scientifiques découvrent comment étendre l’utilisation de piles et des cartomizers et peuvent même trouver un composé plus organique pour la production d’e-cigarette, au lieu du plastique pur.

Enfin, bref, cela dépendra de vapers pour utiliser leurs cigarettes électroniques, mais il est peu débattu que l’e-cigarette offre aux utilisateurs de meilleures possibilités de réduire, réutiliser et recycler. Ceci est un pas de plus vers la réduction de notre empreinte environnementale globale de la planète, ou peut-être mieux dit, une empreinte effacée. Si vous êtes un fumeur, ou si vous voulez profiter de fumer sans beaucoup d’effets négatifs affectant votre santé et l’environnement, nous vous invitons à visiter le site cigaroff.com.

Une perspective dentaire sur les cigarettes électroniques

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Les cigarettes électroniques ont vu une augmentation rapide de l’utilisation depuis leur introduction. Un débat vigoureux est actuellement en cours dans la santé et cercles réglementaires en ce qui concerne la façon dont elles doivent être reçues. Les organismes de réglementation à travers le monde ont pris un large éventail de positions et ils sont d’avis contradictoires de plusieurs autorités. Ce document vise à se concentrer sur les aspects du débat sur ​​la santé buccodentaire et tente de répondre à certaines des questions clés qui se posent aux dentistes.

Quels sont les effets potentiels secondaires sur la santé orale ?

Les effets potentiels sur la santé orale des e-cigarettes ont reçu très peu d’attention, ce qui est surprenant compte tenu de la relation intime de la fumée de tabac avec plusieurs processus pathogéniques dans la cavité buccale et aussi, le fait que les e-aérosols de cigarettes seront en contact avec les tissus buccaux en premier quand ils sont plus chauds et plus concentrés. De plus, les effets négatifs potentiels des aérosols d’e-cigarette sur les tissus oraux doivent être considérés et équilibrés avec les avantages de la réduction de l’exposition de la fumée de tabac globale brûlé. Une grande partie de la recherche à ce jour examine la fumée de tabac dans son ensemble. Les effets actuels de la nicotine sont dignes de considération spécifique. Fait intéressant, la nicotine dans l’aérosol est essentiellement absorbée dans la muqueuse buccale et du pharynx, plutôt que les alvéoles, ce qui démontre la possibilité d’avoir des effets sur la tissues.

Est le coffre-fort?

Les toxines ont été trouvées dans les e-cigarettes dans plusieurs études, y compris le diéthylène glycol (utilisé dans l’antigel), le plomb, le nickel et le chrome. On les trouve dans des niveaux beaucoup plus faibles que dans la fumée de tabac brûlé. Le tabagisme passif est toujours un sujet brûlant, et ainsi de préoccupations qui ont également été soulevées au sujet de vaping passif. Les e-cigarettes ne produisent pas de «fumée», de sorte que les effets bien documentés du tabagisme passif ne sont pas applicables. Dans l’ensemble, les risques associés à l’utilisation d’e-cigarette sont faibles par rapport à la cigarette traditionnelle, mais malgré cela, ils pourraient encore être réduits par la mise en œuvre des normes de produits et une réglementation appropriées.

Quelle est la prochaine pour les e-cigarettes?

La technologie d’e-cigarettes a considérablement évolué depuis leur introduction en 2008 et continuera sans aucun doute tant que l’investissement est versé dans des compagnies de tabac qui veulent un morceau de l’action.

Résultat de recherche d'images pour "e-cigarette"Pour résumer, les e-cigarettes ont beaucoup de bonnes caractéristiques et quelques fonctionnalités potentiellement intéressantes, mais pour l’instant, très peu, le cas échéant, laides. Nous devrions encourager un niveau dirigé avec une approche prudente pour les e-cigarettes, ce qui pourrait être un changeur de jeu dans la lutte contre le tabac. Nous devons pousser pour d’autres essais cliniques à long terme de bonne qualité, ainsi que des études beaucoup plus nécessaires dans les interactions de la santé buccodentaire. Pour des détails, vous pouvez visiter le site cigaroff.com.